Entre les cuisses, entre les fesses

Je pensais que… cette blague ? Ce jeu ? Cette astuce ? Était super connue, mais j’ai découvert coup sur coup avec d’abord des collègues, puis des amis cet été que non, finalement, tout le monde ne la connaissait pas, et j’ai donc décidé d’y consacrer un article. Comme en plus mes recherches sur Internet en préparant l’article m’ont fait découvrir qu’aucun site existant (malgré l’existence d’une page littéralement intitulée entre-les-cuisses-entre-les-fesses.com, largement à l’abandon et insuffisamment riche) ne proposait de somme de tous les proverbes qui marchent avec cette astuce, cet article pourra du coup servir de références à des milliers (des millions?) de personnes qui recherchaient jusque là en vain LA compilation de tous les « entre les cuisses / entre les fesses » existant, ce qui rendra potentiellement cet article encore plus populaire que mon article précédent sur les baths thaïlandais. Et pour tous ceux qui connaissaient déjà, outre la base de référence quasi-exhaustive que fournira cet article, j’ai aussi sous le coude en fin de billet quelques astuces pour renouveler la blague.

Mais est-ce que je vais enfin finir par expliquer ce que c’est que cette histoire d’ »entre les cuisses, entres les fesses », à la fin ?

La réponse est oui, j’ai fini mon intro de recontextualisation.

Le principe donc du « entre les cuisses, entre les fesses », découle d’une observation simple : les proverbes/ dictons/ aphorismes/ adages ou maximes sont tous presque systématiquement composés de deux membres de phrases séparés par une respiration (je ne vous fais pas d’illustration pour l’instant, vous aurez l’occasion de le vérifier après). L’idée extraordinaire qu’a eu quelqu’un un jour, ça a été de se dire que du coup, on pourrait insérer systématiquement après chacun de ces membres de phrase un autre bout de phrase rigolo, par exemple « entre les cuisses » après le premier, et pourquoi pas « entre les fesses » pour le deuxième (note : il y a une école qui dit que le jeu c’est plutôt « entre les fesses, entre les cuisses ». Personnellement, je trouve qu’une phrase qui finit par « entre les fesses » est presque toujours potentiellement rigolote qu’une phrase qui finit par « entre les cuisses », donc je reste sur ma version, même s’il y a un ou deux proverbes qui marchent mieux dans l’autre sens). Et là, on obtient des phrases plus ou moins cocasses mais qui font ricaner à cause des images qu’elles évoquent. Je prends pour exemple les proverbes de mon Top 5 :

« Ce que femme veut [partie 1], Dieu le veut [partie 2]« 

Là, on va donc insérer « entre les cuisses » après la partie 1, et « entre les fesses » après la partie 2. Et ça donne…

« Ce que femme veut entre les cuisses, Dieu le veut entre les fesses » !   Essstraordinaire !

Un autre ?

« Ne fais pas à autrui [partie 1] / ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse [partie 2]« 

donne :

« Ne fais pas à autrui entre les cuisses ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse entre les fesses » !

Et voici donc ma liste des proverbes qui marchent, avec un pseudo-classement subjectif, de mes préférés, ceux qui continuent de me faire ricaner même quand je les réentend pour la Xième fois, vers ceux qui sont plus limites :

Ce que femme veut / Dieu le veut

Ne fais pas à autrui / ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse

Premier arrivé / premier servi

Il n’y a pas de fumée / sans feu

Un “tiens” / vaut mieux que deux “tu l’auras”

Ce qui est fait / n’est plus à faire

Mieux vaut faire envie / que pitié

Mieux vaut donner / que recevoir (proverbe hétéro)

Mieux vaut être seul / que mal accompagné

Mieux vaut tard / que jamais

Il ne faut pas remettre à demain / ce qu’on peut faire le jour même

Qui se ressemble / s’assemble (proverbe gay)

Abondance de biens / ne nuit pas (a priori, si, quand même)

Longue langue / courte main

Qui va à la chasse / perd sa place

Chose promise / chose due

Les plaisanteries les plus courtes / sont les meilleures (variante du classique « ce n’est pas la taille qui compte »)

Jeux de mains / jeux de vilains

Tel est pris / qui croyait prendre

On sait ce que l’on quitte / on ne sait pas ce que l’on va trouver

Quand une porte se ferme / une autre s’ouvre

Vouloir / c’est pouvoir

Vite fait / bien fait

On n’a rien / sans rien

Fais ce que tu dois / advienne que pourra

Un homme averti / en vaut deux

Qui ne dit mot / consent

Jamais deux / sans trois

Chat échaudé / craint l’eau froide

Il ne faut pas confondre vitesse / et précipitation

Quand il n’y en a plus / il y en a encore (proverbe bien connu des jeunes parents)

La plus jolie fille du monde / ne peut donner que ce qu’elle a

Qui a bu / boira

Quand on a pas de tête / on a des jambes

Quand le sage montre la lune / l’imbécile regarde le doigt

On ne fait pas d’omelette / sans casser des oeufs

On ne peut pas être / et avoir été

Bien mal acquis / ne profite jamais

Une de perdue / dix de retrouvées

Qui s’y frotte / s’y pique

Qui trop embrasse / mal étreint

Qui va doucement / va sûrement

Le bonheur / fuit celui qui le cherche

Le malheur des uns / fait le bonheur des autres

L’appétit / vient en mangeant

Diviser / pour mieux régner

Chassez le naturel / il revient au galop

Les meilleures choses / ont une fin

Qui aime bien / châtie bien

On ne peut avoir le beurre / et l’argent du beurre

Les petits ruisseaux / font les grandes rivières

Tout est bien / qui finit bien

Partir / c’est mourir un peu

Coeur qui soupire / n’a pas ce qu’il désire

Work hard / Party hard

No pain / no gain

Rien ne sert de courir / il faut partir à point

L’argent / n’a pas d’odeur

L’important n’est pas de gagner / mais de participer

La bave du crapaud / n’atteint pas la blanche colombe

A vaincre sans péril / on triomphe sans gloire

Patience et longueur de temps / font plus que force ni que rage

La liberté des uns / s’arrête là où commence celle des autres

Qui sème le vent / récolte la tempête

Qui peut le plus / peut le moins

On n’attrape pas les mouches / avec du vinaigre

L’or véritable / ne craint pas le feu

Pluie du matin / n’arrête pas le pèlerin

Le mieux / est l’ennemi du bien
Après la pluie / le beau temps

Toute peine / mérite salaire

Qui mal y pense / mal lui arrive

Qui est propre à tout / n’est propre à rien

Les absents / ont toujours tort

Reculer / pour mieux sauter

A coeur vaillant / rien d’impossible

Aide-toi / et le ciel t’aidera

Ami de tous / ami de personne

A malin / malin et demi

Au royaume des aveugles / les borgnes sont rois

Autres temps / autres mœurs

Aux grands maux / les grands remèdes

Aux innocents / les mains pleines

Comme on fait son lit / on se couche

De deux maux / il faut choisir le moindre

Deux avis / valent mieux qu’un

Faire contre mauvaise fortune / bon coeur

Faute avouée / est à demi pardonnée

Heureux au jeu / malheureux en amour

Honni soit / qui mal y pense

Quand la santé va / tout va

L’habit / ne fait pas le moine

Que celui qui n’a jamais pêché / jette la première pierre

A l’impossible / nul n’est tenu

Il ne faut pas vendre la peau de l’ours / avant de l’avoir tué

Mieux vaut prévenir / que guérir

Les chiens aboient / la caravane passe

L’occasion / fait le larron

Il est plus facile de dire / que de faire

Il faut battre le fer / pendant qu’il est chaud

Il faut manger pour vivre / et non pas vivre pour manger

Ni vu / Ni connu

Il ne faut pas être plus royaliste / que le roi

Il ne faut pas jeter de l’huile / sur le feu

Il n’est de si petit chat / qui n’égratigne

Il n’est jamais trop tard / pour bien faire

Il vaut mieux un qui sait / que cent qui cherchent

Les voyages / forment la jeunesse

La nuit / tous les chats sont gris

L’argent / ne fait pas le bonheur

La vengeance / est un plat qui se mange froid

Les affaires / sont les affaires

Les bons comptes / font les bons amis

L’espoir / fait vivre

La nuit / porte conseil

L’union / fait la force

Rira bien / qui rira le dernier

Plus on est de fous / plus on rit

Un clou / chasse l’autre

Mauvais ouvrier / se plaint de ses outils

Bon marché / coûte plus cher

Mieux vaut glisser du pied / que de la langue

Qui veut aller loin / ménage sa monture

Pierre qui roule / n’amasse pas mousse

Charité bien ordonnée / commence par soi-même

La fortune / sourit aux audacieux

Il faut rendre à César / ce qui appartient à César

A coeur vaillant / rien d’impossible

On ne peut être à la fois juge / et partie

On n’est jamais si bien servi / que par soi-même

Vivre / c’est choisir

Choisir / c’est renoncer

Plaie d’argent / n’est pas mortelle

Quand le chat n’est pas là / les souris dansent

Quand le vin est tiré / il faut le boire

Quand on parle du loup / on en voit la queue

Quand on n’avance pas / on recule

Quiconque se sert de l’épée / périra par l’épée

Qui dort / dîne

Qui se sent morveux / se mouche

Qui veut noyer son chien / l’accuse de la rage

Qui vole un œuf / vole un bœuf

Qui vivra / verra

Faire contre mauvaise fortune / bon cœur

Mariage pluvieux / mariage heureux

Ailes noires / noires nouvelles

Pas de bras / pas de chocolat

 

Quelques astuces pour renouveler la blague ?

On a déjà du mal aujourd’hui à distinguer le proverbe du dicton, de l’adage ou de la maxime (il y a d’ailleurs un peu de tout dans la liste que j’ai établie); vous remarquerez néanmoins que la construction de ces sentences de sagesse populaire est comparables aux morales des fables, par exemple. Il reste ainsi toute un travail à faire pour lister les morales qui fonctionnent bien avec le « entre les cuisses, entre les fesses » : si « tout flatteur / vit aux dépends de celui qui l’écoute » est un peu bancal, je trouve que « rien ne sert de courir / il faut partir à point » sonne plutôt pas mal !

Autre astuce, dans le même esprit (ha ha) : les slogans publicitaires ! Prendre tous les slogans qui commencent par le seul nom de la marque est un peu mécanique, et rapidement décevant, mais je suis sûr qu’on doit pouvoir trouver d’autres slogans qui fonctionnent aussi bien que « un Mars / et ça repart ! », par exemple ! (tiens, « Travailler plus / pour gagner plus », pourquoi pas ?)

Bref, on peut encore se creuser la tête pas mal de temps pour trouver d’autres phrases qui nous feront pouffer bêtement quand on les aura dénichées.

Un mot pour finir : si vous avez trouvé des proverbes qui fonctionnent bien et que j’aurais oublié de mentionner, n’hésitez pas à les citer en commentaire, je les intégrerai à la liste pour la garder aussi complète que possible. Idem si vous pensez à des slogans ou des morales de fable.

Merci d’avance !

Citations et aphorismes :

L’homme est fait pour donner / la femme pour recevoir (G. Casanova)

Ce qui ne nous tue pas / nous rend plus fort (F. Nietzsche)

Le travail / c’est la santé (ne rien faire / la conserver !) (Henri Salvador)

Slogans publicitaires :

Un Mars / et ça repart

Sans alcool / la fête est plus folle (Palermo)

Un volcan s’éteint / un être s’éveille (Volvic)

N’imitez pas / innovez (Calvin Klein)

Pour l’aimer / comme il vous aime (Sheba)

Quand la forêt vous prend / prenez-en! (La Vosgienne)

Savoir recevoir / c’est savoir offrir (Ferrero Rocher)

Mâchez / respirez (Air Waves)

Si bleu / si crémeux (Bresse Bleu)

L’énergie / de ceux qui vont jusqu’au bout (Grany)

Le changement / c’est maintenant (François Hollande 2012)

Faites l’amour / pas la guerre

Petit / mais costaud (Petit Pimousse)

Quand y’en a plus / y’en a encore (Paic Citron)

Même mouillées / elles sont sèches (Pampers)

Sans maîtrise / la puissance n’est rien (Pirelli)

Du Leerdamer / ou je fais un malheur

Vas-y / Wasa

C’est l’Or / que j’adore (Dior)

Travailler plus / pour gagner plus (Sarkozy 2007)

Les antibiotiques / c’est pas automatique

Un verre, ça va / trois verres, bonjour les dégâts

Le SIDA / il ne passera pas par moi

De la vie en veux-tu / en voilà (Candia)

La plus chaude / des boissons froides (Gini)

La petite faiblesse / qui vous perdra (Mikado)

Herta / Le goût des choses simples

Actimel / Renforce vos defenses naturelles

Grand’Mère sait faire / du bon café

Un Ricard / sinon rien

Pas d’erreur / c’est Lessieur

Quand c’est trop / c’est Tropico

Lapeyre / y’en a pas deux

 Nous / c’est le goût (Quick)

Notre métier / c’est l’emploi (ANPE)

Orangina : Il faut secouer / sinon la pulpe elle reste en bas

24 thoughts on “Entre les cuisses, entre les fesses

  1. Excellent! T’es un gros dingue!
    ah et moi aussi, j’ai repéré une répétition:
    Rien ne sert de courir / il faut partir à point

  2. ‎ »L’homme est fait pour donner, la femme pour recevoir » G. Casanova

  3. Akodostef on

    Merci ! hop, c’est rectifié

    Tiens, un autre slogan publicitaire qui me vient comme ça :
    « C’est l’Or / que j’adore »

  4. Quick : Nous, c’est le goût.
    ANPE : Notre métier, c’est l’emploi
    Orangina : Il faut secouer, sinon la pulpe elle reste en bas
    Et une sucrerie pour finir : Haribo, c’est beau la vie, pour les grands et les petits

    :D

  5. Petit / mais costaud.
    Quand y’en a plus / y’en a encore.
    Même mouillées / elles sont sèches.
    Sans maîtrise / la puissance n’est rien.
    Du Leerdamer / ou je fais un malheur.

    Et même si c’est un peu mécanique de prendre un slogan qui commence par la marque, je trouve que pour celui-ci, ça marche pas mal :

    Lapeyre / y’en a pas deux.

  6. Sans alcool, la fête est plus folle! (Palermo)
    De la vie en veux-tu, en voilà (Viva Candia)
    Un volcan s’éteint, un être s’éveille (Volvic)
    La plus chaude des boissons froides (Gini)
    Pour l’aimer comme il vous aime (Sheiba)
    La petite faiblesse qui vous perdra (Mikado)
    Le goût des choses simples (Herta)
    Renforce vos defenses naturelles (Actimel)
    Quand la forêt vous prend, prenez-en! (La vosgienne)
    Savoir recevoir c’est savoir offrir (Ferrero Rocher)
    Mâchez, respirez (Air Waves)
    Le plaisir est complet (Wasa)
    Si bleu, si crémeux (Bresse Bleu)
    L’énergie de ceux qui vont jusqu’au bout (Grany – bien placer les ‘entre les cuisses/entre les fesses pour celui là)

    et parce que quand même:
    Vas-y, Wasa
    Grand’Mère sait faire du bon café
    Un Ricard sinon rien
    Y’a pas d’erreur c’est lessieur.
    Quand c’est trop, c’est Tropico

  7. Stoeffler on

    :?
    Arf… Je dois etre fatigue je croyais ne pas l’avoir vu… Toutes mes confuses!

  8. Akodostef on

    Ah, je vois que les slogans vous inspirent, ça fait plaisir ^_^
    J’ai été un peu (très) pris ces derniers jours, mais j’ai remis la liste à jour avec vos propositions, merci à tous et félicitations pour certaines, qui marchent très bien ;)

    Stoeffler, je vois que tu as perdu le niveau depuis la compétition de ce fameux soir sur la plage en Corse ! 8p

  9. Stoeffler on

    Mariage pluvieux, mariage heureux.
    Prendre des vessies pour des lanternes.

  10. Akodostef on

    Je vais garder « mariage pluvieux/ mariage heureux » (et j’ajoute « ailes noires, noires nouvelles », tant que j’y suis : les connaisseurs reconnaîtront ;) ). Je ne retiens pas par contre « prendre des vessies pour des lanternes, qui est une expression, pas un proverbe. t-t-t-t.

  11. Jika on

    Si la merde valait de l’argent, les pauvres naîtraient sans cul

  12. Akodostef on

    Pas convaincu par cette dernière proposition, qui n’est pas un réel proverbe, et qui surtout ne fonctionne pas bien avec la mécanique « entre les cuisses/ entre les fesses ».
    Par contre, j’ai repensé au « Le travail / c’est la santé » d’Henri Salvador… pas un proverbe non plus, mais ça marche pas mal…!

  13. akodostef on

    Tiens j’ai retrouvé un proverbe et un inclassable récents qui fonctionnent pas mal :
    « Quand on a pas de tête / on a des jambes »
    et « Pas de bras / pas de chocolat » (celle-là est un peu dégueu)

  14. Akodostef on

    Ah tiens, j’ai pensé à deux « dictons » anglo-saxons :
    « No pain/ No gain » et « Work hard / Party hard ».

  15. Akodostef on

    Hop j’ajoute une citation : « Ce qui ne nous tue pas / Nous rend plus fort » (Nietzsche), et je constate en passant qu’on en est à 60 « Like » sur cet article ! :) (moi, fier !)

  16. Akodostef on

    Ajout de « Ni vu / Ni connu », que j’ai classé en proverbe, même si c’est une simple expression.

  17. Monsieur X on

    C’est marrant je connaissais plus la versions « entre les seins/entre les fesses)

  18. Ça marche avec la politique aussi ?
    Le changement / c’est maintenant…

  19. Akodostef on

    Très bon, le changement / c’est maintenant ! ^_^ je l’ai ajouté à la liste, dans les slogans publicitaires.
    Tiens, et ça me fait penser aussi (aucun rapport pourtant) à ajouter « Faites l’amour / pas la guerre » 8D
    C’est vrai qu’il doit y avoir pas mal de slogans politiques qui doivent bien marcher, il va falloir creuser.

    @ Monsieur X : « Entre les seins / entre les fesses », ça me dit quelque chose, en effet. Comme le « Entre les fesses / entre les cuisses », je pense que c’est avant tout une variante -plus faible à mon sens- du traditionnel « Entre les cuisses / entre les fesses ». Mais pour qui veut varier les plaisirs (et redécouvrir la liste avec une nouvelle couleur), c’est aussi une opportunité ;)

    …Et j’ai évidemment rajouté les trois propositions glissées par Jika dans son dernier article sur les 5 fruits et légumes par jour, à partir des messages gouvernementaux de santé publique (« Les antibiotiques / c’est pas automatique », « Un verre ça va / trois verres bonjour les dégâts » et « Le SIDA / il ne passera pas par moi » ); et puis tant que j’y suis, un dicton que j’avais repéré en lisant récemment Le Comte de Monte-Cristo : « qui mal y pense / mal lui arrive » !

  20. Stoeffler on

    60 Like, mec!
    C’est la folie cet article!

  21. Akodostef on

    Il faut vraiment qu’on change ce skin de daube, avec lequel on ne peut même pas effectuer de recherche dans la base d’articles… Jika, tu me diras où est-ce qu’il faut chercher.
    En attendant, j’ai ajouté un slogan politique qui devrait devenir un classique : « Le changement / C’est maintenant » (vous ne le trouvez pas admirablement approprié ?)

  22. Stoeffler on

    Rah les grands esprits se rencontrent, j’ai pose la meme question…
    Pour faire re-apparaitre le bouton recherche, il faut attendre que J*ka (je conserve son anonymat avec le a que j’ai subtilement substitue avec une asterisque) se sorte les doigts du se*nt.

    Alternative, tu fais une recherche sur google avec le mot-cle que tu desires et le mot memesprit. C’est pas parfait, mais ca depanne!

  23. Patrick on

    ces détournements sont savoureux ….
    et en appliquant la règle à ma phrase :
    Ces détournements ENTRE LES CUISSES,sont savoureux ENTRE LES FESSES ….
    ça va très loin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>